Corsica-Classic, régates de yacht tradition et vieux voiliers autour de la Corse

Jeudi 31 août : Domaine de Murtoli – Bonifacio à l’assaut des falaises


Après une soirée unique sur la plage de Murtoli, toute la flotte de la Corsica Classic se réveille au mouillage, dans la baie d’Erbaju. Des conditions beaucoup plus sportives les attendent dans les Bouches de Bonifacio, à quelques miles de là…



Départ Domaine de Murtoli photo Emmanuel Kirch by drone pilot Nicolas Di Stefano
Départ Domaine de Murtoli photo Emmanuel Kirch by drone pilot Nicolas Di Stefano
9h : Un petit déjeuner sous les premiers rayons de soleil, entourés d’une eau cristalline à 26°C, une bonne brise d’Est, on se croirait à Piantarella, la mythique plage des wind/kitesurfeurs, qui ont sorti les voiles et se faufilent à toute vitesse entre les yachts. Quel contraste avec le calme de la veille…

10h : C’est l’heure du briefing… à la VHF ! Les conditions prévues sont sportives : brise d’ouest de 15 à 20 nœuds pour un parcours de 14 nautiques avec un gros clapot serré.

12h : Le départ de la course est incroyable, digne des plus grands films d’action : en plein passage de ligne, le vent bascule d’ouest en Est, ainsi, la flotte se retrouve répartie en deux groupes qui avancent en cadence sur des vents contraires, à la terre du vent d’Est et au large du vent d’ouest… Du jamais vu !
SY Serenade réalise un départ sans faute et franchit la ligne à pleine vitesse, et prend de suite le vent frais d’ouest. Il est talonné par SY Eilidh, SY Aigue Blu et SY Arcadia. SY Lys et SY Oiseau de Feu qui ont prit l’option en mer se retrouvent confrontés à des bascules de vents à n’y rien comprendre !

12h30 : Le vent s’établit à l’Ouest entre 14 et 17 nœuds. La flotte file en un bord vers Les Moines sur une mer hachée, le spectacle est grandiose, les embruns mouillent les ponts et jouent avec les étraves, les coques sont gîtées et dévoilent les quilles, les marins sont tous aux rappels, trempés mais grisés.

13h38 : SY Serenade passe en tête l’écueil des Moines suivi de SY Lys, SY Oiseau de Feu et SY Hilaria. Dans les minutes qui suivent, Serenade ouvre le bal des spi. La mer au portant devient plus favorable et les belles filent à plus de 8 nœuds. Les spis claquent, les capitaines sont concentrés dans leur pilotage, la moindre erreur et le bateau va au tas… SY Hilaria et SY Oiseau de Feu sont coude à coude depuis le départ de Murtoli…


14h15 : La ligne est franchie par le plan Nicholas Potter, Serenade, qui a mené cette course de bout en bout. Le voilier d’Alain Moatti laisse à 15 minutes derrière son sillage l’équipage d’Aigue Blu, qui après un départ en demi-teinte fait une descente impériale sous spi et refait son retard. Tous deux prennent les places de leader au classement général.

14h34 : Après plus de 2h30 de course SY Oiseau de Feu remporte la troisième place d’une petite seconde devant SY Hilaria, qui aurait pu l’emporter s’il n’avait pas eu sa grand voile déchirée au premier tiers du parcours.

15h00 : Une flotte groupée d’une dizaine de spi croisent le Cap Feno, à quelques minutes d’écart, SY Arcadia en tête. Le vent faiblit et la mer aussi, les spis sont gonflés à la perfection, les yachts filent à 8 nœuds, le spectacle est superbe.

16h28 : SY Albelimar, le dernier voilier de la flotte ferme la ligne, derrière  SY Quatre Quart II, un des deux Cape Cod qui ont rejoint la course au départ du Domaine de Murtoli.

17h26 : Port de Bonifacio, quai d’honneur, une forêt de mats en bois vernis a pris place dans son nouvel écrin pour la nuit, au pied de la citadelle… Les marins s'apprêtent à passer leur première soirée à quai après deux jours au mouillage et les festivités s'annoncent aux terrasses des restaurants.

Résultats et classements à la fin de la vidéo :