Corsica-Classic, régates de yacht tradition et vieux voiliers autour de la Corse

Mercredi 27 août Porto Pollo-Bonifacio une journée de rêve


Il n'en fallait pas plus pour combler les régatiers : un bon vent d'ouest de 15 à 20 nœuds, enfin les conditions idéales pour le première fois en cinq ans pour l'étape la plus longue de la Corsica Classic.



À ce jeu là, Oiseau de Feu fût le plus rapide et domina la course dès le départ jusqu'aux moines avant de se faire distancer par Camomille et Eileen sur les deux derniers milles, Tandis que le navire insulaire venait de dépasser de quatre longueurs Oiseau de Feu, la barre hydraulique vînt à lâcher en plein bord de Spi à une vitesse de plus de 9 nœuds. Heureusement l'Equipage géra bien l'avarie et c'est au moteur qu'il regagna le port de Bonifacio après avoir abandonné. C'est en moins de 4h que la troisième journée de course fût bouclée, un record historique pour cette étape longue de 36 milles. Les armateurs se retrouvèrent au coucher du soleil à bord d'Oiseau de Feu pour une dégustation de caviar Boutary accompagnée de Mumm de Cramant. Afin de signer en beauté une des plus belles journées de régate de l'histoire de la course...