Corsica-Classic, régates de yacht tradition et vieux voiliers autour de la Corse

Corsica Classic 2013 - J3 - D'Ajaccio à Porto Pollo


D’Ajaccio à Porto Pollo
Photographe : Thibaud Assante



L’ambatta de la Cité Impériale n’a pas failli à sa réputation en ce mercredi 28 août, deuxième étape de cette quatrième Corsica Classic.
La flotte de vieilles dames a joué des coudes sur la ligne de départ… Il faut dire qu’elles ont même failli se bousculer… Blue Peter, parti en tête, au vent, s’est livré une bataille acharnée contre Eileen, Oiseau de Feu, Skylark, Stormy Weather et Lys. A bord de ce dernier se trouvait le célèbre aventurier Philippe Monnet, qui avait déjà creusé l’écart avec la flotte de la catégorie classique dès le départ.
Il a fallu moins de deux heures au peloton de tête pour rallier la ligne d’arrivée située dans la baie de Cala D’Orza, offrant un spectacle magnifiques au public qui attendait les équipages sur la plage, hébétés devant ce ballet magnifique de spi sur fond de mer turquoise.

C’est en passant Capo di Muro que l’équipage insulaire d’Eileen a pris la tête de la régate. Après une épreuve sport et intense, l’effort de cette deuxième étape a été récompensée par l’accueil chaleureux d’Yves Féraud et de toute son équipe à la Paillotte Chez Francis qui a reçu les quelque 200 participants des quatre coins du monde autour d’un déjeuner où de nombreux produits terre et mer corses.

Après cette pause bien méritée, les équipages se sont retrouvés autour des mouillages de la baie de Porto Pollo.C
’est dans une ambiance conviviale et décontractée que l’armada s’est arrêtée le temps d’un cocktail au Sable Doré où le maire  de la ville, Antoine Giorgi a remis le trophée de l’étape, « Amunta nera » à l’équipage d’Eileen.

Les plus aguerris se sont ensuite rendus à l’Hôtel du Golfe autour d’un dîner musical qui a fait danser anglais, italiens, australiens, alsaciens et corses dans la bonne humeur.